Site informatif sur le bloc porte
bloc-porte-10.jpgbloc-porte-6.jpgbloc-porte-7.jpgbloc-porte-8.jpgbloc-porte-9.jpg

Bloc porte à simple ou double ouverture

Bloc porte

Les ouvertures qui permettent de passer peuvent être de taille réduite (un battant) ou de taille moyenne (deux battants) et permettent l’accès de l’intérieur en venant de l’extérieur ou plutôt l’accès de l’extérieur en venant de l’intérieur sont les portes. La porte était et continue d’ailleurs d’être un objet d’apparat. On parle plus de bloc porte en raison de la composition porte et huisserie. Si la porte est considérée comme un battant qui se ferme sur lui-même, c’est bien grâce à toutes les pièces qui forment son encadrement que l’on nomme de nos jours huisserie. Ainsi, on ne pose pas la porte, mais bien au contraire un bloc porte. Tout le monde s’en sert soit pour limiter les intrusions des animaux et des hommes, soit pour isoler les courants d’air et par conséquence, garder la maison au chaud soit pour des besoins d’hygiène et même sécuritaire comme c’est le cas dans les hôpitaux ou les milieux professionnels.

Généralités sur la porte

Dans les civilisations d’antan, la porte avait une valeur d’apparat. Ce qui se justifiait dans certains pays par l’impôt sur la porte et les fenêtres. Elle était généralement placée à un coin cardinal. Ce fut le cas dans les églises qui construisaient leur porte tournée à l’ouest. La porte, qui dans l’architecture orientale était le symbole de l’accès à la maison pouvait être disposée de manière à laisser entrer des flux telluriques. Ainsi pour désigner la porte on parlait d’huis, d’où l’expression huis clos pour désigner une porte fermée. Avec une perception nouvelle de la porte, une expression est de plus en plus utilisée : porte ouverte pour marquer le degré de volonté d’un établissement d’une organisation à transmettre les informations aux divers publics. Si dans le cas du huis clos il y a rétention et conservation de l’information, dans le cas des portes ouvertes par contre, tout le souci est de transmettre l’information. En raison de la composition porte et huisserie, l’expression de plus en plus utilisée est le bloc porte. Qu’il s’agisse du modèle stable, ou du modèle coulissant pour lequel on parle de bloc porte coulissante, un bloc porte doit être posé et ce, de la plus belle des manières pour continuer de constituer un objet d’apparat.

Poser un bloc porte

Pour poser un bloc porte, il faut être soi-même un bricoleur averti ou un professionnel sinon, il est recommandé de faire appel à un professionnel. Si l’on souhaite s’essayer à poser un bloc porte soi-même, il est très important de respecter quelques consignes ainsi que quelques étapes. Tout d’abord, il faut choisir le côté vers lequel on va pousser la porte : gauche ou droite en ouvrant, puis se munir de tout le matériel nécessaire pour la pose. Le matériel nécessaire sera constitué d’un mètre, d’un niveau d’eau, d’une règle, de pinces, d’une truelle, d’une scie, d’un tournevis, d’un burin, de cales, de la colle, de plâtre, d’un maillet et des pattes de scellement. Après avoir réuni le matériel nécessaire, il reviendra de déterminer selon le cas s’il s’agit d’une porte à acheter (dans le cas où l’huisserie peut encore tenir) ou d’un bloc porte. Dans ce deuxième cas, on va acheter la porte, l’huisserie, les paumelles pour les monter soi-même. On pourra aussi acheter le pare close si la pose d’une vitre est prévue. À supposer qu’on ait le matériel et la porte ou le bloc porte, il faudra enfin passer à l’étape cruciale : la pose. Pour cela, il faut veiller à prendre une porte selon des dimensions bien précises. Les dimensions pour une porte de largeur 63 centimètres seront de 60 centimètres pour l’espace de passage et de 70 centimètres pour le bloc porte. Pour toutes les largeurs la différence de (-3) et (+7) est à prendre en compte. Pour un bloc porte, la pose requiert concentration et vigilance afin d’avoir un résultat satisfaisant.

Faites-nous part de vos commentaires ou questions

Aucun commentaire pour le moment